L’Union Européenne a pour ambition de réduire la consommation d’énergie de 20% d’ici 2020 (2012/27/UE). L’un des défis majeurs est de réduire la consommation d’énergie pour la construction et l’exploitation des bâtiments en UE qui consomment actuellement 40% de l’énergie produite (UE2010).

Par ailleurs, les maisons en bauge* sont courantes dans les régions frontalières de la Manche mais ne satisfont pas aux réglementations thermiques actuelles car la conductivité thermique du matériau est autour de 0,7 W/mK, celle d’un béton de densité moyenne, alors qu’elle devrait avoisiner 0,3 W/mK comme le béton léger (Goodhew, 2005). Le coefficient thermique du matériau doit donc être augmenté tout en maintenant la durabilité structurelle à travers l’utilisation de fibres.

De plus, les plans locaux d’urbanisme (PLU) requièrent de nouvelles constructions et rénovations qui se fondent dans le patrimoine historique local souvent en bauge et à base de terre. La création d’une nouvelle technologie en bauge économique conforme aux normes du bâtiment (Code de la construction et de l’habitation, 2017 ; UK Building regulations, 2016), doit permettre aux entreprises de construction locales et nationales et aux consommateurs de répondre aux défis environnementaux et économiques en accord avec les PLU.

Ainsi, pour relever ces défis, le projet CobBauge développera, testera et établira une nouvelle génération de matériaux en bauge innovante à faible impact environnemental utilisant des sols locaux et des fibres agricoles ou coproduits industriels. Cette technologie réduira les émissions de CO2, améliorera l’efficacité énergétique et engendrera des économies en :

  • créant un matériau économique, isolant, utilisant 50% d’énergie en moins pour chauffer une maison en bauge par rapport aux méthodes de construction classiques modernes (McCabe, 2017)
  • réduisant les déchets de construction de 16 tonnes, économisant ainsi les coûts de décharge
  • nécessitant des coûts de transport minimaux (utilisant du sol local), réduisant l’empreinte carbone de 4 tonnes de CO2eq par habitation (Li, 2012).

Pour ce faire, le projet CobBauge rassemble cinq partenaires britanniques et français aux compétences complémentaires :

  • Université de Plymouth (GB) : chef de file du projet
  • Ecole Supérieure d’Ingénieurs des Travaux de la Construction de Caen, ESITC Caen (FR)
  • Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin, PnrMCB (FR)
  • Earth Building United Kingdom and Ireland, EBUKI (GB)
  • Université de Caen Normandie, Laboratoire LUSAC (FR)

Le projet CobBauge a été sélectionné dans le cadre du Programme européen de coopération transfrontalière INTERREG V A France (Manche) / Angleterre cofinancé par le FEDER.

Durée du projet : 07/2017 – 03/2019

Budget total : 1 097 485 €

Co-financement FEDER : 757 265 € (69%)

*La bauge est un mélange de terre et de fibres agricoles, telle que la paille, auquel est ensuite incorporée de l’eau. Elle est utilisée pour construire des bâtiments.